Paraphysique de l'interactivité

Author: 
Patrice Faubert
Locality: 

" La liberté de ton, l'audace critique et la dérision à l'endroit des préjugés les plus solidement établis nous fournissent par contraste la mesure de l'étroitesse de nos pensées et de nos moeurs dans une civilisation qui se targue d'avoir renversé tous les tabous, alors que plus elle croit avoir conquis de droits et de libertés, plus elle étouffe dans le carcan du conformisme et se plie avec soumission au contrôle généralisé des corps et des âmes. "

Jean Levi ( né en 1948 ) orientaliste, traducteur du livre " Les fables de maître Lie, Les éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2014 "

Tout resurgit de l'oubli
Comme la place Tian'Anmen en Chine
Sur les étudiants, firent feu, les soldats du parti
3000 morts, au moins, pour avoir réclamé un peu de démocratie
C'était le 4 juin 1989, avec une répression pas fine
Et déjà le 7 mai fut déclarée la loi martiale
Ce qui annonçait cette issue fatale
Pourtant les jours précédents
1 million de personnes manifestèrent
A Pékin, pour exprimer une noire colère
Avec le risque d'être arrêté et interné
L'hôpital psychiatrique pour qui ose manifester
Depuis avril 1989, le pouvoir chinois en était excédé
En 2014, tout est oublié
Et puis, il est interdit d'en parler
Sinon, par la psychiatrie étatique, votre cerveau est lavé !
Est-ce si différent
Dans les autres pays ?
Simplement au lieu d'un seul parti
C'est toute une ribambelle de nombreux partis
Et finalement
C'est beaucoup plus efficace
Pour tenir et museler les masses
Avec le parti unique, c'est moins amusant
Alors qu'il est bien évident
Que tous les différents partis
Sont un seul et même parti
Mais avec des noms différents
Le mensonge est subtil et élégant !
Un peu au fond, autre registre
Comme sur la prétendue hystérie féminine
De quoi écrire tout un chapitre
Le médecin branleur à la poigne qui s'échine
Puis vint ( 1833-1900 ) Mortimer Granville, médecin
Avec son ( 1883 ) percuteur mécanique à ressort, très malin
En Europe, à cette époque, l'hypocrisie était coquine
Il y eut d'abord la stimulation dactyle
Puis le pénétrationnisme toujours agile
Toujours avec l'alibi médical
Il fallait traiter la femme, ce mal
Mais la préhistoire le prouve, dès 27000 avant notre ère
Le godemiché était déjà là, pour s'envoyer en l'air !
En 1920, c'est le premier vibromasseur portatif
Mais seul le sexe de l'homme pouvait être oisif
La femme ne pouvait être orgasmique
Elle fut donc déclarée hystérique
Il y eut aussi le médecin français ( 1806-1878 ) Félix Boudet
Qui masturber les dames, aussi, savait
Sans compter toutes les pauvresses
Enfermées, mutilées, moquées, comme ogresses
Sans même avoir de massages génitaux
Pour le paroxysme de la crise, provoquer
La sexualité de la femme était niée, c'était pas beau
Enfin, en 1952, l'hystérie fut reconsidérée
Ce n'était plus une maladie, mais un mythe, l'on s'était trompé !
Et au fond, tous les malheurs
Comme toutes les terreurs
Sont ce que nous pensons
Et sont donc, de ce fait, ce que nous faisons
C'est le subconscient de l'humanité
Terme inventé en 1889 par feu ( 1859-1947 ) Pierre Janet
Ce psychologue en inspira beaucoup, c'est un fait
Toute thésaurisation a des effets !
Comme l'énergie nucléaire et ses déchets
Des centaines de milliers d'années de nocivité
Aucune poubelle n'en veut
Pour s'en défaire, c'est le sauve-qui-peut
C'est si long à démanteler
Et encore plus difficile à stocker
Même les mines sont trop fragiles
Face à ce péril, à long terme, tout semble futile
De l'énergie nucléaire
Et au moins 140.000 personnes sans domicile
En France, ailleurs, c'est la même misère
Pourtant à peine visible dans les grandes villes !
Quand vivre devient une peine
Voilà ce que le capital sème
Pour vivre il faut du pognon
Et la délinquance est comme une obligation
Comme c'est prévu, il y a ainsi des prisons
Selon les délits, c'est tel ou tel prix
Parfois la peine de mort comme aux Etats-Unis
Dans 32 de leurs Etats, il en est ainsi
C'est le plus souvent de la torture
Sans compter l'arbitraire, les bavures
Ce fut la pendaison, puis la chaise électrique, la chambre à gaz, l'injection
Ou d'interminables peines de prison
Ce qui revient à être tué à petit feu
Comme en France, ce n'est pas mieux
Pour beaucoup
Je fais des rapprochements fous
Mais pour moi, tout est dans un même mouchoir
Et tout brûle au même bougeoir !
Sous d'autres formes
Sous d'autres normes
D'une façon l'autre, c'est la guerre
Toujours Diên Biên Phu, grande défaite militaire
Pour la France, du 13 mars au 7 mai 1954
Avec ses 3000 tués ou disparus, 2000 blessés
Et 8000 prisonniers morts en captivité
Tout cela sur 16 km de long, 10 km de large, 55 jours en 1954
Et tous les généraux, divisés, à force de sous-estimer
De jour, de nuit, dans la cuvette, une vaste vallée
A l'armée française, de stupeur, muette
Le Viêt a fait sa fête !
Et ( 1916-2010 ) feu le militaire Marcel Bigeard
Put dire " C'est râpé, c'est foutu ", ce n'était pas un bobard
La pensée militaire est partout qui étripe
L'instituteur est comme un adjudant
Le patron comme un commandant
En sport collectif, c'est le capitaine d'une équipe
De cette horreur, je me suis fait réformer
Pour cela, il y a bien longtemps, j'avais dû ruser !
Nous sommes automatisés et déterminés
Par ce par quoi nous avons été conditionnés et engrammés !
Et au Congo
Encore l'armée, et c'est pas rigolo
Depuis 1996, au moins 6 millions de morts
Soldats du Rwanda, Burundi, Ouganda, ils font les forts
Armés, soutenus, par les multinationales
Etats-Unis, Chine, Europe, c'est l'aval
Un massacre de femmes et d'enfants
Par des militaires complètement déments
Viols de masse qui répandent le SIDA
Tout le monde est complice, voilà !
Car le Congo, c'est surtout, pour le capital
Qui bien entendu, ne pense pas à mal, on en rigole
Des mines, or, étain, diamant, gaz, pétrole
Uranium, et surtout l'indispensable coltan
Il le faut pour fabriquer nos électroniques composants
Nos télévisions, nos ordinateurs, nos mobiles
Ce qui est censé nous divertir, et nos armes et nos missiles
Rien n'est plus anodin
Le capital ne fait rien en vain
Les cellules du capital sont les êtres humains !
Comme l'UNEF ( Union Nationale des Etudiants de France ) fondée en 1907
Qui eut dans ses rangs, toutes les fractions du capital
Des JM Le Pen, des JM Lustiger, des J Sauvageot, d'autres lots
La guerre d'Algérie la divisera, pas trop tôt
Pour ou contre les colonies, 1959/1960, et sa droite qui en fit râle
L'UNEF entravera mai 1968 de l'intérieur
Organisant son échec, du pouvoir, elle deviendra son interlocuteur
Toutes les figures spectaculaires de notre temps
De toutes tendances, sont issues de ses rangs et divers courants
Le capital a de multiples représentants !
Et dire ce qui est n'est jamais diffamant
C'est ce qui n'est pas qui est infamant
De nos jours, traiter Hitler de nazi
Serait de la diffamation, c'est du joli
Comme de dire que sur Internet
Tout deviendra payant, c'est net
Ou alors avec de la publicité, pour avoir son blog, ou regarder une vidéo
Nous sommes dans un monde sans vie et parfaitement idiot
Car tout se tient, le mien comme le tien
Et absolument tout fait lien !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

"Freedom of tone, critical daring, and mockery of the most firmly established prejudices, in contrast, give us a measure of the narrowness of our thoughts and customs in a civilization that prides itself on having overthrown all the taboos, whereas the more she thinks she has conquered rights and freedoms, the more she suffocates in the shackles of conformism and submits submissively to the generalized control of bodies and souls. "

Jean Levi (born in 1948) orientalist, translator of the book "The fables of master Lie, Editions of the Encyclopedia of Nuisances, 2014"

Everything resurfaces from oblivion
Like Tian'Anmen Square in China
On the students, fired, party soldiers
3000 dead, at least, for demanding a little democracy
It was June 4, 1989, with a not very fine repression
And already on May 7 was declared martial law
What announced this fatal outcome
Yet the days before
1 million people demonstrated
In Beijing, to express a black anger
With the risk of being arrested and interned
The psychiatric hospital for who dares to manifest
Since April 1989, the Chinese power was exceeded
In 2014, everything is forgotten
And then, it is forbidden to talk about it
Otherwise, by state psychiatry, your brain is washed!
Is it so different
In other countries ?
Simply instead of one party
It's a whole lot of parties
And finally
It's much more effective
To hold and muzzle the masses
With the single party, it's less fun
While it is obvious
That all the different parties
Are one and the same party
But with different names
The lie is subtle and elegant!
A bit deep, other register
As on the alleged feminine hysteria
What to write a whole chapter
The doctor wanker with the grip that flickers
Then came (1833-1900) Mortimer Granville, doctor
With his (1883) mechanical striker spring, very smart
In Europe, at that time, hypocrisy was naughty
First there was the dactyl stimulation
Then penetrationism always agile
Always with the medical alibi
It was necessary to treat the woman, this evil
But prehistory proves it, as early as 27000 BC
The dildo was already there, to get laid!
In 1920, it is the first portable vibrator
But only the sex of the man could be idle
The woman could not be orgasmic
She was declared hysterical
There was also the French doctor (1806-1878) Félix Boudet
Who masturbate the ladies, too, knew
Not to mention all the poor
Locked up, mutilated, mocked, like ogresses
Without even having genital massages
For the climax of the crisis, provoke
The sexuality of the woman was denied, it was not beautiful
Finally, in 1952, hysteria was reconsidered
It was no longer a disease, but a myth, we were wrong!
And basically, all the misfortunes
Like all terrors
Are we thinking
And therefore, are we doing what we do
It's the subconscious of humanity
Term invented in 1889 by fire (1859-1947) Pierre Janet
This psychologist inspired a lot, it's a fact
All hoarding has effects!
Like nuclear energy and its waste
Hundreds of thousands of years of harmfulness
No garbage wants
To get rid of it, it is safe-who-can
It's so long to dismantle
And even harder to store
Even the mines are too fragile
Faced with this danger, in the long run, everything seems futile
Nuclear energy
And at least 140,000 homeless people
In France, elsewhere, it's the same misery
Yet hardly visible in the big cities!
When to live becomes a sentence
That's what capital sows
To live you need money
And delinquency is like an obligation
As expected, there are prisons
According to the offenses, it is this or that price
Sometimes the death penalty as in the United States
In 32 of their states, this is so
This is most often torture
Not to mention the arbitrary, the burrs
It was the hanging, then the electric chair, the gas chamber, the injection
Or endless prison sentences
Which amounts to being killed at a slow pace
As in France, it's not better
For many
I make crazy connections
But for me, everything is in one handkerchief
And everything burns at the same candlestick!
In other forms
Under other standards
In another way, it's war
Always Dien Bien Phu, great military defeat
For France, from March 13 to May 7, 1954
With 3000 killed or missing, 2000 wounded
And 8000 prisoners died in captivity
All this on 16 km long, 10 km wide, 55 days in 1954
And all generals, divided, by dint of underestimating
By day, by night, in the basin, a vast valley
To the French army, stupefied, dumb
Vietnam has a party!
And (1916-2010) the late Marcel Marcel Bigeard
Put saying "It's shredded, it's fucked up", it was not a hunchback
Military thinking is everywhere that
The teacher is like an adjutant
The boss as a commander
In team sports, it's the captain of a team
From this horror, I got reformed
For that, a long time ago, I had to trick!
We are automated and determined
By what we have been conditioned and engrammed!
And in Congo
Still the army, and it's not funny
Since 1996, at least 6 million deaths
Soldiers from Rwanda, Burundi, Uganda, they make the forts
Armed, supported, by multinationals
United States, China, Europe, it's downstream
A massacre of women and children
By completely insane military
Mass rapes spreading AIDS
Everyone is an accomplice, that's it!
Because the Congo, it is especially, for the capital
Which of course, do not think badly, we laugh
Mines, gold, tin, diamond, gas, oil
Uranium, and especially the essential coltan
It is necessary to manufacture our electronic components
Our televisions, our computers, our mobiles
What's supposed to entertain us, and our weapons and missiles
Nothing is more innocuous
Capital does nothing in vain
The cells of capital are human beings!
As the UNEF (National Union of Students of France) founded in 1907
Who had in his ranks all the fractions of the capital
JM Le Pen, JM Lustiger, J Sauvageot, other lots
The Algerian war will divide it, not too soon
For or against the colonies, 1959/1960, and his right which made it rattle
The UNEF will hinder May 1968 from the inside
Organizing her failure, of power, she will become her interlocutor
All the spectacular figures of our time
Of all tendencies, come from his ranks and various currents
Capital has multiple representatives!
And to say what is never defamatory
That's what is not that is infamous
Nowadays, treat Hitler of Nazi
Would be defamation, it's pretty
Like to say that on the Internet
Everything will pay, it's net
Or with advertising, to get your blog, or watch a video
We are in a world without life and perfectly stupid
Because everything stands, mine as yours
And absolutely everything link!

Patrice Faubert (2014) puete, peuete, pouete, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway.fr"

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
To prevent automated spam submissions leave this field empty.
CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.