Capitalisme catastrophiste autoréalisateur

Author: 
Patrice Faubert
Locality: 

Des films catastrophe
Des documentaires catastrophe
Des discours catastrophe
Forcément, sous le capital, tout est catastrophe
Cela n'est même plus scotomisé
Au contraire, cela est annoncé
Certes, la planète Terre, d'autres, en a vu
C'est seulement l'espèce humaine qui sera bue
D'autres espèces aussi, à qui l'espèce humaine est malotrue
Ainsi, neuf millions de personnes, qui chaque année
Meurent, de la pollution diverse, au tout de mauvaise qualité
De l'air, de l'air, mais il est empoisonné
Et comme pour en rajouter
Puisque absolument TOUT est relié
Quatre vingt pour cent d'insectes en moins
Ces trente dernières années
De l'entomofaune bien vilaine, comme un tout, c'est certain
Et le présent n'est que la fiction du passé
Toutes les prédictions livresques en train de se réaliser
Le présent est en fait sans futur
Il n'est que le présent
Du fur et à mesure de son environnement
Chimique, biologique, géologique, géographique, climatique
Politique, et résultante psychosomatique, toute une clique
Dans mon écriture ostinato
La vérité c 'est pas rigolo
Comme une insupportable fréquence
Des chaconnes passacailles, une danse
Là sur Terre
Voilà bien le seul véritable enfer
Riches ou pauvres, les pieds aux fers
Et plus l'on est indigent, plus cela serre
Alors, à quoi bon philosopher sur l'Univers !?
Du fond diffus cosmologique
Prédit dès 1948, par feu ( 1904 - 1968 ) George Gamow, maître de logique
Plus tard, cela fit :
Longueur d'onde : 7,35 cm
Température : 2,7 K
Fréquence : 4081 mégahertz
Et alors , à quoi bon
De la technologie et de ses applications
De la xylographie à l'imprimerie
Donc, du dixième siècle, en Asie
En Europe au quinzième siècle, diffusion du savoir
Mais en premier, la bible à 42 lignes, pour n'importe quoi, croire
Des caractères mobiles comme innovation
Hélas, dès le départ, en esprit à réaction
Ainsi, des indulgences imprimées
Pour acheter son paradis, des laissez-passer
Tout cela, pour à nos jours mortifères, arriver
Alors, faut-il le répéter
Que tout, sous le capital, est inhumanité
Que c'est partout une inhumanité pratiquée
C'est d'ailleurs, de nos jours, la normalité
Tout le monde doit s'y conformer
Alors que pendant ce temps
Sous le capital, Il ne peut en être autrement
Sous le capital, c'est son seul évident
TOUT y est dément, TOUT y est violent !
Comme ainsi :
15 pour cent des gens en Inde et en Mongolie
Qui ont faim
Comme ainsi :
25 pour cent des gens au Yémen et à Madagascar
Qui ont faim
Comme ainsi :
35 pour cent des gens en Corée du Nord et à Haïti
Qui n'ont même pas de quoi se nourrir
Mais sous le capital, il faut souffrir
Cependant que dans le même temps
14 pour cent des gens sur Terre sont en surpoids
177 cm, 64 kg, non, pas moi
Et c'est ainsi qu'en quarante ans
Enfants et adolescents obèses, x 10, c'est édifiant
Comme ainsi :
Courses dans des grandes surfaces
Tour de taille, 0,3 plus important
Que les courses en petite surface, c'est édifiant
En 2015, taux d'obésité selon les revenus par foyer
Par conséquent, plus élevé
Chez les moins de mille deux cents euros
Où l'on mange beaucoup trop et trop mal
Et par conséquent aussi, un taux d'obésité moins élevé
Chez les plus de 3800 euros
Où l'on mange mieux, et surtout, moins mal
Le capital c'est la guerre
Toute une politique, des hommes et femmes d'affaires
Vaginocrates et phallocrates aussi réactionnaires
Le capital est un permanent crime de guerre
Tout y semble anecdotique
Du dérisoire par les statistiques
En même temps
Ou alors, justement
Tout un individualisme frénétique
Même feu ( 1806 -1856 ) Max Stirner, en aurait la colique
Chacun et chacune pour soi, tout le monde pour personne
Et toutes nos diverses pollutions qui nous sonnent
Avec toute une alimentation pas bonne
1,6 million de décès dans le monde, par excès de sel
Dans le monde, comme la vie est belle
Et à l'industrie agroalimentaire, tout individu se doit d'être rebelle !
Alors que :
Le vide de l'Univers
L'Univers du vide
Comme hélas nos têtes si vides
( 5x10-27 ) kilogramme de matière
Par mètre cube
Soit, une particule par mètre cube
Du photon au phonon
Du mirage optique et sonore
Le capital aussi fait fort
Son faux synesthète se nomme Jordan Belfort
Le capital est comme un litre de pulsar
De l'Univers inhomogène c'est un peu le pinard
Cent mille milliards en kilogramme
Au capital, tout le nourrit, tout l'entretient, y'en a marre
Le seul véritable ennemi du système, c'est l'anar
Comme je le disais à deux jeunes gens de seize ans
Avec un monde au tout tyran
Et encore à quoi bon
De la technologie et de ses expérimentations
1800 : lumière infrarouge
1801 : rayonnement ultraviolet
Quand pour les nouvelles générations
Un monde de pollution, de perdition, de désolation, de robotisation
Nous sommes déjà dans la catastrophe
De jour en jour, elle s'étoffe
Avec toute une domination de la catastrophe
Avec toute une représentation de la catastrophe !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

Disaster movies
Catastrophe documentaries
Disaster speeches
Of course, under the capital, everything is disaster
It's not even scotomized anymore
On the contrary, this is announced
Certainly, planet Earth, others, has seen
Only the human species will be drunk
Other species too, to whom the human species is bad
So, nine million people, who every year
Die, pollution different, at all bad quality
Air, air, but it's poisoned
And as if to add
Because absolutely ALL is connected
Eighty percent fewer insects
These last thirty years
Of the nasty entomofauna, as a whole, it is certain
And the present is only the fiction of the past
All bookish predictions coming true
The present is in fact without future
It is only the present
As and when its environment
Chemical, biological, geological, geographical, climatic
Politics, and resulting psychosomatic, a whole clique
In my ostinato writing
The truth is not funny
Like an unbearable frequency
Passacailles chaconnes, a dance
There on Earth
That's the only real hell
Rich or poor, feet in irons
And the more we are needy, the more it squeezes
So, what is the point of philosophizing on the universe?
Cosmic microwave background
Predicted as early as 1948, by fire (1904 - 1968) George Gamow, master of logic
Later, it made:
Wavelength: 7.35 cm
Temperature: 2.7 K
Frequency: 4081 megahertz
And then, what's the point
Technology and its applications
From xylography to printing
So, from the tenth century, in Asia
In Europe in the fifteenth century, dissemination of knowledge
But first, the 42-line Bible, for anything, believe
Mobile characters as innovation
Alas, from the beginning, in a reaction spirit
Thus, printed indulgences
To buy his paradise, passes
All this, for nowadays mortifères, arrive
So, should we repeat it
That everything under the capital is inhumanity
That everywhere is an inhumanity practiced
It is, moreover, nowadays, normality
Everyone must comply with it
While during this time
Under the capital, It can not be otherwise
Under the capital, it is its only obvious
Everything is crazy, everything is violent!
Like so:
15 percent of people in India and Mongolia
Who are hungry
Like so:
25 percent of people in Yemen and Madagascar
Who are hungry
Like so:
35 percent of people in North Korea and Haiti
Who do not even have something to eat
But under capital, you have to suffer
However that at the same time
14 percent of people on Earth are overweight
177 cm, 64 kg, no, not me
And that's how in forty years
Obese children and adolescents, x 10, it's edifying
Like so:
Shopping in supermarkets
Waist, 0.3 larger
That the races in small surface, it is edifying
In 2015, obesity rate by household income
Therefore, higher
In less than one thousand two hundred euros
Where we eat too much and too badly
And consequently, a lower rate of obesity
In the more than 3800 euros
Where we eat better, and above all, less harm
Capital is war
An entire policy, businessmen and women
Vaginocrats and reactionary phallocrats
Capital is a permanent war crime
Everything seems anecdotal
Derisory statistics
At the same time
Or, precisely
All a frenetic individualism
Even fire (1806-1856) Max Stirner, would have colic
Each and every man for himself, everyone for nobody
And all our various pollutions that ring us
With a whole diet not good
1.6 million deaths worldwide, by excess of salt
In the world, how beautiful life is
And in the food industry, every individual must be rebellious!
While :
The emptiness of the Universe
The universe of emptiness
How alas our empty heads
(5x10-27) kilogram of material
Per cubic meter
That is, one particle per cubic meter
From photon to phonon
Optical and sound mirage
Capital also makes strong
His false synesthete is named Jordan Belfort
Capital is like a liter of pulsar
From the inhomogeneous universe it's a bit of a pinard
One hundred thousand billion in kilogram
In capital, all feeds, all maintains, is fed up
The only real enemy of the system is the anar
As I said to two young people of sixteen
With a world at all tyrant
And what's the point?
Technology and its experiments
1800: infrared light
1801: ultraviolet radiation
When for the new generations
A world of pollution, perdition, desolation, robotization
We are already in the disaster
From day to day, she is expanding
With all the domination of the disaster
With a whole representation of the disaster!

Patrice Faubert (2017) puète, peuète, pouete, paraphysicien (http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway.fr"

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
To prevent automated spam submissions leave this field empty.
CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.