Les gènes de l'environnement

Author: 
Patrice Faubert
Locality: 

Les transmissions transgénérationnelles
Quand l'histoire du monde n'est pas belle
Tout un apprentissage du relationnel
Tous les traumatismes
De l'histoire du monde
Le monde
De l'histoire de tous les traumatismes
De l'individuel au collectif
Du collectif à l'individuel
Aïe mes aïeux
Pour moi, pour toi, ils, elles, eux
Reprendre à son compte
Reproduire tous les comptes
Des valises lourdes à porter
Des fardeaux psychiques de grande pesée
Parents, grands-parents, arrière-grands-parents, familles, relations
Des contaminations, une même procuration
Tout un arbre généalogique
Tout un arbre traumatique
Chaque génération
Tributaire d'une autre génération
Des projets, des problématiques, des biens
Des deuils, des traumatismes divers, des empêchements
Les gènes n'y sont pour rien
C'est l'environnement qui est vilain
Finissant par ne plus faire qu'un !
Les gènes de l'environnement
L'environnement des gènes
Encore plus de souleur
Encore plus de douleur
Qu'avec la seule et éculée version des gènes, cette erreur
Car ce qui mène le monde
Où l'infatuation est pourtant si gironde
Quand
L'esclavage de l'intérêt
Quand
L'intérêt de l'esclavage
Et toujours l'environnement
Pour la structure des rares gènes codants
Comme son principal architecte, évidemment
C'est ainsi
Que nous léguons déjà au futur
D'aujourd'hui, nos poubelles, nos ordures
Comme les déchets nucléaires
Dont l'on a pas assez peur, c'est clair
1) Retrait du combustible
2) Décontamination
3) Destruction du réacteur
Du démantèlement et des risques radioactifs
Déchets à courte ou longue vie, rien de fictif
Argile, granit, sel, pour protéger ou enfouir
Mais sur la durée, l'on ne peut rien prédire
Cela est bien caché aux populations !
Et dans le même temps
Quand tout acte dit humain devient traumatique
Il suffit de se rendre dans une droguerie
Pour fabriquer des armes, toute une alchimie
En France, surtout, du précurseur de l'explosif
Mais ceci n'est que narratif
De l'eau oxygénée
De l'acide nitrique
De l'acétone
Et après, une ceinture de kamikaze, l'on s'étonne ?
Voilà bien un nouvel astocriche
Mais au codex palindrome, chiche !
Et s'il vous plaît de manifester
Tout est prévu, tout est commandé
Ainsi en France
1,2 million de grenades fumigènes
Des grenades assourdissantes et lacrymogènes
Une fortune de 22 millions d'euros
Pour les forces de la répression, ô kapos
Le capital n'a pourtant rien à craindre
Toute la fausse contestation ne faisant que feindre
Et si le contraire s'avérait
Je serais le dernier à m'en plaindre
De la cognition primitive à l'habituation
Et ce de l'unicellulaire au pluricellulaire
Et les plasmodes
Peut-être un jour à la mode
Comme le blob, cellule géante de compagnie
Dans un monde d'habituation à la folie !
Et les pollutions qui jamais ne fanent
Voici en exemple, le dioxyde de titane
Contre cela
Aucune espèce de mouche
N'y pourra rien, voilà
Pourtant
150.000 espèces dans le monde
Pourtant
12000 espèces en France
Et nos préjugés, notre seule évidence
Un monde
Où tout devient du sous-traité
Comme les sociétés militaires privées
Enfants soldats, mercenaires
Multinationales pour toute guerre
Sous-traitance dans la sous-traitance
Les gouvernements dans la démence
Et c'est des mains coupées
Et c'est des pieds coupés
Des tas de gens mutilés
Par des petits ou grands soldats, manipulés, souvent drogués
D'une nation l'autre, tout est relié
L'argent comme le principal moteur
Quand il faut participer à la pire horreur
Comme de jeunes ou moins jeunes africains
250 dollars par mois pour certains
800 dollars par mois pour d'autres
Avec comme marionnettiste, l'arrogance occidentale
Arrogance toute dévouée aux intérêts du capital
Tout soldat missionnant la culture dominante
Quand la vie même est devenue effarante !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

Transgenerational transmissions
When the world's history is not beautiful
A whole learning of relational
All traumas
From the history of the world
The world
From the history of all traumas
From the individual to the collective
From the collective to the individual
Ouch my ancestors
For me, for you, they, they
Resume on his own account
Reproduce all accounts
Heavy suitcases
Psychic burdens of great weighing
Parents, grandparents, great-grandparents, families, relationships
Contamination, the same power of attorney
An entire family tree
A whole traumatic tree
Each generation
Tributary of another generation
Projects, problems, assets
Mourning, various traumas, impediments
Genes are not for nothing
It's the environment that's naughty
Ending by becoming one more!
Environmental genes
The environment of genes
More Soul
More pain
That with the only and eclectic version of the genes, this error
For what leads the world
Where the infatuation is so gironde
When
The Slavery of Interest
When
The interest of slavery
And always the environment
For the structure of the rare coding genes
Like its main architect, obviously
This is how
What we already leave in the future
Today, our garbage, our garbage
As nuclear waste
We're not scared enough, it's clear
1) Removal of fuel
2) Decontamination
3) Destruction of the reactor
Dismantling and radioactive risks
Short-lived or long-lived waste, nothing fictitious
Clay, granite, salt, to protect or bury
But over time, we can not predict anything
This is well hidden from the people!
And at the same time
When every human act becomes traumatic
Just go to a drugstore
To make weapons, a whole alchemy
In France, especially, the precursor of the explosive
But this is only narrative
Hydrogen peroxide
Nitric acid
Acetone
And afterwards, a belt of a suicide bomber, is one astonished?
Here is a new astocriche
But at codex palindrome, chiche!
And please manifest
Everything is planned, everything is ordered
Thus in France
1.2 million smoke grenades
Deafening and tear gas grenades
A fortune of 22 million euros
For the forces of repression, ô kapos
Capital has nothing to fear
All the false dispute only feigning
And if the contrary proved
I would be the last one to complain
From primitive cognition to habituation
And this from the unicellular to the pluricellular
And the plasmodia
Maybe a fashionable day
Like the blob, giant company cell
In a world of habituation to madness!
And the pollutions that never fade
For example, titanium dioxide
Against this
No fly species
Will not be able to do anything.
However
150,000 species worldwide
However
12000 species in France
And our prejudices, our only evidence
A world
Where everything becomes a subcontractor
Like private military companies
Children soldiers, mercenaries
Multinationals for War
Subcontracting in subcontracting
Governments in dementia
And it's cut hands
And it's cut feet
Masses of mutilated people
By small or large soldiers, manipulated, often drugged
From one nation to another, everything is connected
Money as the main engine
When to participate in the worst horror
Like young Africans or young people
$ 250 per month for some
$ 800 per month for others
With as a puppeteer, Western arrogance
Arrogance devoted to the interests of capital
Any soldier who commits the dominant culture
When life itself has become frightening!

Pat Patrice Faubert (2017) Pat says the guest on "hiway.fr" (http://patrice.faubert.over-blog.com/)

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
To prevent automated spam submissions leave this field empty.
CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.